Plan du campus

LES LIEUX DE L’EXPÉRIMENTATION ET LES OBJECTIFS DES ACTIVITÉS DE PROJET

Le Campus prévoit l’élaboration d’analyses et de propositions de projet sur le Parc Archéologique d’Agrigente et sur le site archéologique de Zaghouan en connexion avec leurs contextes urbains et du territoire.

LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE ZAGHOUAN 

Le site (à 100 km environ à sud de Tunis), siège du célèbre aqueduc romain qui arrivait jusqu’à Carthage. Les limites de la zone archéologique ne sont pas encore officiellement signés dans leur totalité. Une association archéologique autonome est chargé de la gestion du Parc. Le site n’a pas encore reçu le label Unesco. Thème: produits préliminaires à la rédaction des Lignes Guide pour la mise en valeur de l’Etude de Cas (en vue d’un plan futur de gestion du site);

L’articulation des objectifs et des activités de projet sur Zaghouan seront coordonnés par l’Université de Tunis (Responsable: A. Fenina, K. Fakher). 

LE PARC ARCHÉOLOGIQUE ET PAYSAGÈRE DE LA VALLE DEI TEMPLI. OBJECTIFS DES ACTIVITÉS DE PROJET

Le Parc Archéologique et Paysagère de la Valle dei Templi, institution autonome d’après la lois régionale 20/2000 et site classé dans la WHL UNESCO sous la dénomination « Zone Archéologique d’Agrigente » (correspondant au périmètre de la zone A établie par le décret ministériel Gui-Mancini du 16 mai 1968) s’étend pour environ 1400 ha. La buffer zone correspond à la zone B du Décret du Président de la Région Sicilienne du 16 juin 1991.

Thème: 

Le sujet des expérimentations du Campus d’Agrigente sera l’élaboration d’un projet intégré de mise en valeur du patrimoine archéologique et paysagère capable de créer, par un approche de réseau, une intégration plus étroite entre le site archéologique, la vallée et son paysage et le système urbaine et du territoire. 

Les analyses seront notamment adressées: 

- à la lecture des relations fonctionnelles et paysagères qui existent entre le site archéologique , la Vallée, le contexte urbaine et du territoire et la buffer zone UNESCO;

- à la compréhension du Plan de Gestion (par rapport aux outils de protection, au système de gestion, aux stratégies de mise en valeur) et aux besoins occurrents de mise au jour et de perfectionnement; 

- à la compréhension du Plan du Parc et du Plan urbanistique d’Agrigente, notamment aux intégrations nécessaires. 

Pendant ces activités d’atelier le programme prévoit des séminaires d’approfondissement visant à comparer la dimension de la conservation à celle de la mise en valeur du patrimoine archéologique et paysagère et du projet urbaine, et en plus des activités publiques (Forum) visant à l’interaction entre les groupes de travail et la population locale et certains stakeholders du territoire.

Les analyses du site et les options de projet proposées utiliseront les six critères UNESCO pour l’inscription à la WHL, véritable base pour l’approche intégrée à la conservation et la mise en valeur. 

Ci-dessous les six critères: 

1. représenter un véritable chef d’oeuvre du génie créatif de l’homme; 

2. remarquer l’échange unique des valeurs humaines, dans une période de temps limité ou à l’intérieur d’une partie du monde caractérisée par une culture spécifique, sur le développement en architecture, en technologie, dans les arts monumentales, dans la planification urbaine et dans le dessin du paysage; 

3. être une témoignage unique ou exceptionnelle d’une tradition culturelle ou d’une civilisation vivante ou désormais disparue;

4. représenter un exemple extraordinaire d’une typologie d’édification, d’un ensemble architectural ou technologique ou d’un paysage, illustrant une ou plusieurs phases importantes dans l’historie humaine; 

5. constituer un exemple exceptionnel d’un habitat humain traditionnel, de l’utilisation des ressources du territoire ou de la mer, représentant une culture (ou plus d’une), ou de l’interaction de l’homme avec l’environnement, surtout lorsque il-même est plus vulnérable par effet des transformation non réversibles. 

6. être directement ou matériellement associés à des événements ou à des traditions vivantes, des idées ou des croyances, des oeuvres artistiques ou littéraires, témoins d’un significat universel exceptionnel. (Le Comitat considère que ce critère devrait être utilisé en association à des autres critères).

Les output demandés aux groupes de travail seront ainsi articulés:

1. une stratégie de mise en valeur intégrée du site agissant sur les valeurs matérielles et immatérielles, et sur les relations avec le systèmes d’habitat du contexte et sur les relation du paysage; 

2. un système de règles visant à intégrer les dispositions en matière de tutelle, conservation et mise en valeur active du site;

3. un système de lignes guides pour le site UNESCO, visant à intégrer la dimension de l’aménagement et du gouvernement du territoire avec une attention particulière à la réalisation des processus de participation et à l’harmonisation entre les contenus du Plan de Gestion, du Plan du Parc, du Plan Urbanistique d’Agrigente et d’autres outils de planification éventuels;

4. un dispositif de projet d’une partie du site, ou d’un bâtiment, ou d’une composante du paysage, qui puisse augmenter la dimension de la mise en valeur culturelle et de l’exploitation sociale du site (par exemple : un centre de visite, un parcours piétonnier de liaison sur la Valle, un espace public capable de connecter, un living lab archéologique pour l’exploitation innovante du site, etc.).